Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vendredi 21 novembre: SEESAYLE + BABY FIRE

15 Novembre 2014

Seesayle

Vendredi 21 novembre: SEESAYLE + BABY FIRE

Seesayle, c’est d’abord une voix haute et légère qui vous emmène ailleurs, dans un univers baroque, mouvant et mystérieux. Multiinstrumentiste, seule en scène, elle propose un univers à plusieurs dimensions : parfois des ritournelles entêtantes, comme sorties d’une boîte à musique ; parfois des mélodies d’inspiration folklorique, gaies et sautillantes ; et parfois des atmosphères romantiques, soulignées par un piano et des textes plus
sombres. Entre Kate Bush, PJ Harvey et Portishead.

Stranded, , son nouvel album, évoque un voyageur (passager clandestin dans une autre vie) qui se retrouve coincé, bloqué, en rade dans un monde aux paysages uniformes, formatés, enrobés de rêves pâles confortables et rose bonbon, comme dans une prison de luxe aux barreaux invisibles et au quotidien oppressant.

L’impression de perspective restreinte, d’étouffement, de pensée unique a plusieurs visages : la perte ou l’abandon avec A Flower ou The Same; la dictature de l’image avec Butterfly ou Joker; la folie avec The Fly.

L’emprisonnement prend une forme sonore lancinante avec Let Me Out, où le désir d’échapper à cette condition se rythme en un sentiment urgent d’abandon au rêve, à la réflexion, à la beauté.

Le questionnement, le besoin de lucidité face à la mécanique inébranlable du temps se balancent avec On the Run ou se martèlent avec Machinery. L’échappatoire onirique résonne avec Ombres et Fifrelin.

Après l’avoir enregistré comme son prédécesseur en home studio, Seesayle a veillé à ce que la production de cet album reflète l’homogénéité de son fil conducteur. Elle a pour cela confié l’entièreté du mixage et du mastering à Michel Jankowski, tout en gardant la direction artistique de l’ensemble : dix morceaux explorant des atmosphères oniriques alternatives teintées de pop rock folk atmosphérique.

Baby Fire

Vendredi 21 novembre: SEESAYLE + BABY FIRE

C’est d’une rencontre lors d’une soirée Cheap Satanism Records en décembre 2009 qu’est né Baby Fire. L’histoire du tueur en série, cannibale et pyromane Ottis Toole a non seulement inspiré le nom du groupe mais également le thème de certains titres de leur premier album No Fear, sorti en 2011. Diabolita et Cha! se disent influencées par le mouvement Riot Grrrl, les Pixies et le métal des années 80.

Le duo bruxellois met le feu à chaque prestation avec ses chansons populaires mélodramatiques et garage et nous reviennent ce soir avec un tout nouvel album, The Red Robe

paf : 7 €